Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Email this to someone
email
Apprendre le français

Apprendre le Français en France – Les Pronoms Personnels Compléments : 1ère Partie

  • Retour à la liste
  • Article précédent
  • Article suivant
Apprendre le Français en France - Les Pronoms Personnels Compléments : 1ère Partie

Cette semaine, lors de mon cours de français intensif pour adultes à Montpellier, nous avons découvert de nombreuses nouveautés, comme d’habitude. L’un des avantages d’un séjour linguistique en français, c’est la vitesse à laquelle vous progressez. Et vivre en France signifie que vous pouvez suivre vos progrès alors que de plus en plus de choses autour de vous commencent à s’éclaircir. J’ai essayé de lire plus d’articles et de journaux en français récemment, mais j’ai eu du mal avec les petits mots d’une ou deux lettres qui sont éparpillés partout dans chaque paragraphe. Ils m’ont vraiment dérangé parce que je savais qu’ils étaient importants pour ma compréhension du texte. Cette semaine cependant, j’ai eu de l’aide et lors de mon cours de français intensif, nous avons discuté des « pronoms personnels compléments » (PPC). Vous aurez probablement déjà vu certains mots auparavant, mais utilisés légèrement différemment. Vous serez initié à cela à un moment donné pendant vos cours de français B2, mais il est toujours utile de les connaître un peu en avance.

Les PPC remplacent les noms utilisés plus tôt dans le discours ou le texte. Cela vous évitera d’avoir à dire le nom de la chose encore et encore et donnera à votre langage un son beaucoup plus naturel. Il est important de les maîtriser, mais l’ordre et le choix des bons pronoms peuvent être délicats.

Ils sont principalement placés avant les verbes dans des formes simples et composées (c’est-à-dire indicatif ou passé composé).

« Tu te souviens qu’on part demain ? Bien sûr je m’en souviens. »
Dans cette phrase :
en= on part demain. La phrase pourrait être écrite en toutes lettres comme ceci :
« Bien sûr je me souviens qu’on part demain »

Les choses restent assez simples lorsque nous parlons simplement de noms spécifiques seuls où nous n’utilisons que : le, la, les.

Le PPC « y » fonctionne à peu près de la même manière avec les verbes construits en utilisant « à ».
Exemple : « Elle va encore en Bretagne ? Non, elle n’y est pas allée depuis longtemps. »
Pour les négations, les PPC sont placés entre la première négation (le « ne » de « ne pas ») et le verbe :
Par exemple « Je ne les ai pas vus depuis longtemps »
Ainsi, l’ordre change un peu pour la forme impérative, c’est-à-dire lorsque vous effectuez une commande, mais pour l’instant, restons-en à la forme actuelle standard.

Ok, vous avez donc l’idée de base et c’est une manière complètement différente de structurer la phrase par rapport à l’anglais, donc cela peut sembler un peu étrange au début. Il est courant que les étudiants en FLE disent le verbe en premier et doivent rapidement se corriger. C’est particulièrement courant chez les anglophones. Vous pouvez cependant, avec un peu de pratique, surmonter cette difficulté. Et c’est motivant car ce petit changement dans l’ordre des mots vous fera penser un peu différemment à la phrase. Vous penserez à toute la phrase avant de la dire et vous ne parlerez plus dans votre coin.

Montons d’un cran avec 2 PPC. Il y a un ordre spécifique dans lequel chaque type de PPC est placé et une fois que vous vous serez habitué à ces combinaisons de sons (ils sont tous proches d’une syllabe), cela élargira vraiment votre compréhension.

Il y a 5 niveaux différents :

  1. me, te, se, nous, vous
  2. la, le, les
  3. lui, leur
  4. y
  5. en

N’oubliez pas non plus les contractions. C’est souvent ce qui rend les PPC un peu effrayants pour ceux qui ne les connaissent pas.

Par exemple

  • elle me le donne
  • je m’y intéresse – je t’y invite
  • il m’en donne
  • je le lui donne
  • tu lui en donnes

Vous n’êtes peut-être pas tout à fait sûr de certains de ces pronoms et de leur utilité. Mais ne vous inquiétez pas, nous aborderons cela plus en détail dans la partie 2. Je suppose que vous êtes à l’aise avec le premier ensemble dans l’ordre ci-dessus et chacun des pronoms une fois compris paraîtra aussi clair que ceux-ci. Pour l’instant, mémorisez cet ordre, puis dans la partie 2, tout devrait se mettre en place.

Ce sujet vaut bien la peine d’y consacrer un peu plus de temps car cela un effet bénéfique en termes de développement et cela vaut la peine de revenir sur certains éléments si votre compréhension est un peu inégale. Comme les COD ou COI (« compléments d’objet direct » ou « compléments d’objets indirects ») dont on se servira beaucoup pour comprendre les nouveaux pronoms.

J’espère donc que cela formera une bonne base qui vous aidera dans votre cours intensif de français dans votre école de FLE. C’est l’un des sujets que j’ai rencontrés en apprenant le français à Montpellier qui ne demande pas beaucoup de travail mais qui donne un énorme coup de pouce.