Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Email this to someone
email
Apprendre le français

FaceTime ou Skype pour Conserver votre Immersion en Français

  • Retour à la liste
  • Article précédent
  • Article suivant
FaceTime ou Skype pour Conserver votre Immersion en Français

Je suis arrivé pour la première fois à Montpellier en août pour apprendre le français et j’y suis resté 2 mois avec le projet de faire un master fin septembre. Après quelques semaines de changement de vie j’ai décidé que l’université pouvait attendre. J’ai laissé ma place pour passer un mois à la maison puis je suis revenu à l’école de français ILA pour 6 mois d’apprentissage du français à Montpellier. De retour à la maison, je craignais de perdre le bénéfice de mes cours de français, car je ne serais pas constamment entouré de francophones et capable de pratiquer mon français en sortant de chez moi. De l’aide était à portée de main : mon amie Malin, qui était restée à ILA pendant cette période, a accepté de me parler régulièrement sur FaceTime pour que je n’aie pas à revoir beaucoup de vieux trucs à mon retour. C’était extrêmement utile et cela m’a permis d’être prêt pour la reprise des cours, et j’ai même peut-être un peu progressé.

Malin est une Allemande de Francfort à qui j’ai parlé pour la première fois lors de la soirée bowling organisée par l’école de FLE ILA à Montpellier. Je prenais des photos pour ce blog et il était clair que je n’avais aucune idée de ce que je faisais, mais heureusement, Malin aime la photographie et m’a donné quelques petits conseils pour améliorer mes photos. Ensuite, elle m’a accompagné à la fête du vin sur laquelle j’ai écrit précédemment pour faire la même chose, nous avons tous les deux travaillé dans le commerce des boissons auparavant, nous nous sommes donc vraiment intéressés à la dégustation de vin. C’était tellement intéressant de parler avec tous les différents producteurs. Depuis, nous sommes de bons amis.

Une Allemande prépare un Britannique pour son cours intensif de français en France

Nous avions convenu de parler deux fois par semaine car elle suivait toujours des cours de français et avait beaucoup d’autres choses en parallèle de son immersion en français à Montpellier. C’est une personne très entreprenante qui faisait toutes sortes de choses, de la garde d’enfants à la participation à un club d’écriture. Et elle était un exemple de tout ce qu’on peut faire quand on apprend le français ici. Malgré ça, elle a quand même accepté de faire un Skype avec moi une fois tous les 3 ou 4 jours, ce que j’ai vraiment apprécié. Nous avons bloqué un créneau horaire régulier et nous avons essayé de nous y tenir du mieux que nous pouvions. Nous n’en avons pas fait au début pendant une semaine et demie car j’avais beaucoup de gens à revoir à mon retour chez moi. Et quand nous avons fait un Skype pour la première fois, on pouvait voir que j’étais déjà un peu rouillé.

La mise en place a très bien fonctionné, nous pouvions nous voir, ce qui signifiait que nous pouvions faire un peu de lecture labiale en plus de l’écoute. Ce qui est utile, comme tous ceux qui ont suivi un cours de français pour adultes vous le diront. Lorsque vous utilisez la technique d’immersion pour apprendre le français, le moindre petit indice supplémentaire sur ce que dit une personne est utile. De plus, nous utilisions nos ordinateurs, nous avions donc Google Translate à portée de main afin de ne pas se limiter au vocabulaire que nous connaissions déjà. Nous pouvions simplement discuter comme le font des amis et lorsque nous voulions exprimer quelque chose que nous n’avions pas utilisé avant, l’autre personne pouvait rapidement rechercher le mot sur Google et le partager. Malin et moi sommes d’excellents partenaires linguistiques car nos points forts se complètent assez bien. Sa grammaire et sa prononciation sont très bonnes. Mais comme l’anglais est ma langue maternelle, l’héritage commun de l’anglais et du français signifie que je suis assez bon en vocabulaire. Vous avez de bonnes chances de deviner un mot en français si vous êtes de langue maternelle anglaise, pas toujours, mais les chances ne sont pas mauvaises.

Donc, en faisant cela seulement quelques fois par semaine, j’ai réussi à rester au top de mon français. Je n’ai pas beaucoup progressé en termes de grammaire car je n’avais pas le temps d’étudier, mais j’ai élargi mon vocabulaire et j’ai gardé mon expression orale à jour. Quand je suis revenu apprendre le français à Montpellier à l’école de langues ILA, j’en ai vraiment ressenti le bénéfice. Alors que j’allais suivre le cours de français intensif, j’ai senti que si je n’avais pas fait cela pendant plusieurs semaines chez moi, la quantité de travail pour rattraper mon retard aurait été beaucoup plus intimidante. Alors merci Malin de m’avoir aidé à me préparer pour mon séjour linguistique en français !