Echange Linguistique avec des Francophones à Montpellier | ILA
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Email this to someone
email
Apprendre le français

Echange Linguistique avec des Francophones à Montpellier

  • Retour à la liste
  • Article précédent
  • Article suivant
Echange Linguistique avec des Francophones à Montpellier

C’est une opportunité absolument incroyable de pratiquer et d’apprendre le français avec des personnes françaises. J’avais réservé à ILA, mon école de FLE à Montpellier, et je suis parti en pensant à l’excellent rapport qualité-prix et à quel point j’étais nerveux d’y participer. C’est une expérience authentique, peu coûteuse, amusante et incroyablement utile à laquelle je pense participer chaque semaine.

Déroulement d’un échange linguistique en français avec WegoLingo

C’était ma première participation à un échange linguistique en France et je ne savais pas trop à quoi m’attendre. D’après ce que m’avaient dit d’autres étudiants en FLE, ça avait l’air d’être un concept sympa. Alors, moi-même et deux de mes camarades de classe nous nous sommes inscrits, ce que vous pouvez faire directement à la réception de l’école de français ILA à Montpellier.

Mes camarades de classe de français et moi sommes allés au Café Oz, le bar australien de Montpellier. Lorsque nous sommes arrivés, nous avons été accueillis par la première des nombreux francophones, Lola. Lola est l’organisatrice de l’événement et est une française extrêmement sympathique. Si vous ne comprenez pas tout quand elle donne des explications en français, elle parle un anglais parfait pour dissiper les malentendus.

Le concept était simple. Nous avons reçu un numéro de table pour commencer et on nous a dit si nous étions soit «déménageur» soit «passeur». Vous êtes assis avec un partenaire différent à chaque tour et vous discutez pendant 16 minutes. 8 minutes en anglais et 8 minutes en français dans n’importe quel ordre.

Lola nous a donné un petit jeton bleu que nous pouvions utiliser pour réclamer une boisson gratuite au bar, et nous nous sommes dirigés vers les tables de la pièce principale. Le bar est un peu une institution pour les étudiants en FLE de l’école de langue ILA à Montpellier. C’est beau et spacieux, et ça ne se remplit pas avant tard dans la soirée. Nous avions donc beaucoup d’espace et de belles grandes tables en bois pour nous détendre et discuter.

Commençons à utiliser nos compétences en français

Bruno m’attendait à la table. Un francophone d’âge moyen né et élevé ici à Montpellier, en France. C’est parti! En commençant en anglais, Bruno et moi avons eu une conversation très intéressante. Nous avons commencé par le début classique de ces échanges. «Pourquoi voulez-vous apprendre l’anglais / le français?» J’ai trouvé fascinant d’entendre toutes les raisons pour lesquelles les gens voulaient apprendre ma langue maternelle, et d’entendre comment ils s’y intéressaient de différentes manières. Bruno, par exemple, planifiait une randonnée à vélo de trois mois de la Scandinavie jusqu’au Portugal et souhaitait apprendre l’anglais afin de mieux communiquer avec les personnes qu’il rencontrerait dans les pays qu’il traverse. Il a expliqué qu’il souhaitait avoir un lien plus étroit avec d’autres Européens et, même s’il pouvait probablement se débrouiller avec le français et son anglais élémentaire, il souhaitait des relations plus profondes.

Puis Lola se dirigea vers le centre de la pièce et tapa sur un gros gong doré pour marquer la fin des 8 premières minutes. C’est comme ça que nous avons commencé à parler français. Cela me faisait plaisir d’essayer mon français avec un natif français, une expérience bien différente que de parler avec mes professeurs de français et d’autres étudiants de l’école de FLE ILA. Non seulement je parlais, mais Bruno testait bel et bien mes oreilles françaises. C’était un sentiment tellement bon de l’entendre utiliser des choses que j’avais littéralement apprises ce jour-là en cours et qui me donnaient l’impression de progresser en français.

Qui rencontrez-vous lors d’un échange linguistique français à Montpellier?

Après un autre coup de gong, Bruno m’a remercié pour cet échange agréable et est passé chez l’un des autres anglophones. J’ai ensuite été rejoint par Mélanie. Une femme d’âge moyen qui apprenait également l’anglais à des fins de voyages. Bien qu’elle n’ait pas l’intention d’aller en Grande-Bretagne, les pays où elle se devait se rendre étaient plus susceptibles de parler anglais que français. Un thème récurrent chez ceux qui apprennent l’anglais.

Et c’est parti! J’ai parlé à Youness, un Italien d’origine marocaine qui a déménagé en France il y a deux ans, Jeremie, un pilote, quelques étudiants et quelques personnes qui le faisaient simplement pour le plaisir.

Les expériences dont ils ont parlé reflètaient bien les miennes et celles des autres étudiants d’ILA, mon école de français à Montpellier. J’ai noué de bonnes relations et échangé des informations avec quelques personnes. Je suis donc parti avec de nouveaux amis français avec lesquels j’ai pu explorer Montpellier et pratiquer mon français.