Êtes-Vous dans le Bon Niveau pour votre Cours de Français | ILA
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Email this to someone
email
Apprendre le français

Êtes-Vous dans le Bon Niveau pour votre Cours de Français à Montpellier?

  • Retour à la liste
  • Article précédent
  • Article suivant
Êtes-Vous dans le Bon Niveau pour votre Cours de Français à Montpellier?

Beaucoup d’étudiants ont des réponses différentes concernant les prérequis de chaque niveau en français. Parfois, une personne peut penser qu’elle se situe peut-être à un niveau trop bas, puis, après son premier cours de français à Montpellier, elle pense qu’elle pourrait avoir du mal à suivre son niveau actuel. Il n’est pas inhabituel d’avoir des idées contradictoires sur ce qui est le mieux pour votre progression. Voici donc certaines choses qui entrent en jeu pour déterminer où vous vous situez dans la plage de niveaux A1 à C2.

Très probablement, vous êtes là où vous devez être

Comme je l’ai déjà mentionné dans certains de mes articles précédents, le test préalable à l’arrivée est très bien conçu. L’école de FLE ILA structure le test avec un mélange de questions. Certaines sont assez évidentes pour les étudiants d’un certain niveau et d’autres sont un peu plus compliquées, même s’il s’agit d’un sujet que vous pensez peut-être connaître. À partir de là, ils discerneront les sujets auxquels vous avez été initié mais sur lesquels vous devez travailler, des sujets sur lesquels vous n’avez pas encore travaillé et ceux que vous avez bien maîtrisés. Ce n’est pas un simple système automatisé. Votre placement dans votre classe de français nécessitera beaucoup de réflexion. Pour la grande majorité d’entre nous, le placement de chacun est évident. Pour ceux qui se trouvent entre deux niveaux, le personnel de l’école de français examinera les types de questions auxquelles vous avez répondu juste et déterminera si vous avez vraiment besoin de travailler dur avant de passer aux échelons supérieurs. Par exemple, si vous êtes assez bon en conjugaison, ils ne vous pénaliseront pas pour un signe de ponctuation mal placé, pour que vous n’ayez pas à revenir sur des sujets que vous connaissez déjà très bien.

Travailler avec votre professeur de français

J’utilise un thème récurrent dans mes articles et je mets souvent en valeur l’expertise des professeurs de français d’ILA. Ils rencontrent tellement d’étudiants avec une si grande variété de difficultés qu’ils ont probablement déjà rencontré quelqu’un ayant les mêmes problèmes que vous. Ils auront également vu comment les gens ont tendance à s’entendre sur ces problèmes et ils sauront quels sont les problèmes qui nécessitent simplement une petite correction en théorie, ce qui entraîne des progrès rapides, et ceux qui ne se reproduisent que sur une plus longue période. Il se peut donc que même si vous sentez que vous êtes en retard par rapport au reste de la classe, l’enseignant peut s’apercevoir qu’avec un peu de travail en une semaine, vous serez à la hauteur. L’inverse est également vrai. Par exemple, vous pourriez avoir l’impression que vous comprenez quand utiliser l’imparfait et quand il faut ajouter le passé-composé, et que vous avez l’impression que d’y revenir est une perte de temps. C’est cependant, aux niveaux les plus élevés, un art subtil qui demande beaucoup de temps, il est donc impératif que vous compreniez parfaitement la différence avec votre niveau actuel. Vos professeurs de français verront cela et vous conseilleront en conséquence. S’ils détectent que vous n’êtes peut-être pas au bon niveau, ils vous diront ce qu’ils en pensent et vous pourrez faire le bon choix. Mais ils sont perspicaces, donc reporter votre choix n’est pas toujours une bonne idée.

Travailler avec les autres étudiants en français

C’est votre autre grand atout au sein de votre école de FLE en France. Chaque étudiant a ses propres forces et faiblesses en matière de grammaire, de vocabulaire ou de compréhension. Avec la diversité des étudiants, il y a fort à parier que ces différentes compétences se compléteront si elles sont utilisées correctement. Au début, j’avais un très bon français conversationnel, j’avais fait un peu d’audio et une de mes camarades de classe était très forte en grammaire écrite, mais avait des difficultés avec la prononciation. Nous nous sentions tous les deux confrontés à différents aspects, mais en travaillant ensemble, elle et moi pouvions progresser plus rapidement et c’était bien plus agréable que de rester seul dans la bibliothèque. C’était juste un échange de bons procédés … une classe de 10 étudiants interagissant les uns avec les autres dans différents groupes de différentes tailles (un autre aspect qui a un impact), vous avez vite fait le calcul. Chaque étudiant vous aidera de différentes manières alors faites de même et profitez-en!

Si vous envisagez toujours de changer de niveau de français pendant votre séjour linguistique en France, pesez bien le pour et le contre, ce dont je parlerai dans un autre article. Restez connectés!