Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Email this to someone
email
Loisirs

Un Sanctuaire pour les Amoureux des Livres pendant l’Apprentissage du Français à Montpellier

  • Retour à la liste
  • Article précédent
  • Article suivant
Un Sanctuaire pour les Amoureux des Livres pendant l’Apprentissage du Français à Montpellier

Je me suis récemment dit qu’il était temps d’acheter un nouveau livre pour accompagner mes cours de français à l’école de langues ILA. Je me suis concentré presque entièrement sur mes études de français ces derniers temps et je n’ai pas laissé de temps pour autre chose, ce qui a ses avantages. J’ai progressé rapidement et j’ai maintenant atteint le niveau B2. Et j’envisage de m’inscrire au cours de préparation au DELF. Je me demandais donc si je pouvais maintenant combiner les deux. J’ai déjà essayé de lire un livre en français et j’ai trouvé que c’était une vraie corvée. J’ai dû chercher dans le dictionnaire presque tous les autres mots ainsi que certaines conjugaisons que je n’avais toujours pas apprises. Et des vers que je connaissais étaient parfois méconnaissables. Lorsque vous ne comprenez pas des mots que vous ne connaissez pas et que vous comprenez à peine des mots que vous connaissez, vous savez que ce sera toujours compliqué.

Maintenant, je pense que je suis prêt et je suis parti à la recherche de quelque chose à lire. L’un des étudiants de mon cours de français intensif, Mille, m’avait parlé d’un charmant petit endroit. C’est une fille danoise qui a une profonde passion pour la littérature et est elle-même une auteure en herbe. Elle avait trouvé un petit endroit dans l’une des petites rues piétonnes les plus célèbres de Montpellier : « Le Bookshop » dans la Rue du Bras de Fer. Effectivement, il y en a, suspendu au-dessus de la rue, un bras de fer dépassant de l’un des bâtiments tenant une lampe rustique. C’est ce qui a attiré Mille dans cette librairie en particulier et elle a trouvé que c’était un joli petit endroit. De plus, ça se trouve à seulement 3 minutes à pied de notre école de langue française à Montpellier.

Livres et échange linguistique pour les étudiants en français

Le magasin lui-même a une atmosphère merveilleusement personnelle. Quand j’y suis allé, j’ai été reçu par une personne adorable qui parlait bien anglais lorsque nous avons discuté de choses un peu au-delà de mon français. Elle m’a fait faire un petit tour du magasin et m’a donné l’occasion d’essayer un peu ce que j’ai appris lors de mon cours de français. Il y avait beaucoup d’endroits confortables pour s’asseoir et parcourir un achat possible parmi des tonnes de choix. La librairie était orientée vers la langue anglaise, donc la majorité des livres étaient dans ma langue maternelle. Donc si l’envie de vous lancer dans un roman français n’est pas tout à fait ce que vous voulez, c’est la librairie qu’il vous faut. C’était mon cas, j’ai donc trouvé la section qui abritait tous les livres qu’ils avaient en anglais et en français. Une page en français puis la même page au verso dans ma langue maternelle. C’était parfait pour moi car, même si je me sentais confiant pour suivre le thème principal de certains écrits, il y aurait sans aucun doute des mots que je n’avais jamais rencontrés. Du coup je peux simplement parcourir la page et trouver la réponse, et la lecture reste très fluide.

J’ai opté pour « Les neiges du mont Kilimandjaro » d’Ernest Hemingway, mais le livre contenait d’autres nouvelles. Cela n’aurait pas pu être plus parfait car je voulais lire un roman d’Hemingway depuis longtemps mais je n’y suis jamais parvenu. Aujourd’hui c’était le bon jour. J’avais l’impression de faire un coup double : lire un roman en français et me présenter à l’un des auteurs les plus connus au monde. C’était vraiment bien.

Alors que j’étais assis à feuilleter les premières pages, l’employée du magasin m’a payé un café et m’a dit qu’ils organisaient également des soirées d’échange linguistique régulièrement. Vous connaissez peut-être car l’école de français ILA y participe fréquemment. Ils ont lieu les lundis et vendredis chaque semaine. Alors j’ai dit à la femme que je viendrais et que j’emmènerais d’autres étudiants qui font également un séjour linguistique ici à Montpellier.