Comment dit-on ? : Les phrases essentielles au café | ILA
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Email this to someone
email
Apprendre le français

Comment dit-on… ? Les expressions à connaître pour aller au café

  • Retour à la liste
  • Article précédent
  • Article suivant

Aller au café fait partie des rendez-vous quotidiens de nombreux français. On comprend donc que, lors de votre séjour en France en tant qu’étudiant de français, ce soit un passage obligé ! Voici quelques expressions types qui vous seront utiles si vous aussi vous carburez au café !

Comment dit-on ? : Les phrases essentielles au café

« On se retrouve au café ? »

Lorsqu’on entre dans un café, le patron ou le serveur nous accueille et nous invite à nous asseoir : « Mesdames, Messieurs, bonjour ! Installez-vous ! ». On peut choisir entre la salle, la terrasse et le comptoir, qu’on appelle aussi le zinc.

« Vous préférez vous installer en terrasse ou en salle ? »
« Au comptoir, je suis pressé. »

Un autre lieu important : les toilettes ! Si vous n’avez pas repéré où ils se trouvent, demandez-le : « Vous pouvez m’indiquer les toilettes, s’il-vous-plaît ? »

Certains cafés ont développé des spécialités : un café-théâtre ou un café-concert a une programmation artistique ; un café-philo ou café-littéraire propose des conférences et/ou des rencontres linguistiques. Dans ce cas, informez-vous : « C’est quand le prochain concert ? » ; « Quel est le thème de la prochaine conférence ? » ; « Vous avez un programme ? »

« Qu’est-ce que je vous sers ? »

Pour passer une commande, vous pouvez interpeller le serveur en disant « Garçon, s’il-vous-plaît ! » ou tout simplement « S’il-vous-plaît ? » en levant le bras. En s’approchant, le serveur vous demandera : « Qu’est-ce que je vous sers ? » ; « Qu’est-ce qui vous ferait plaisir ? ». Vous pourrez utiliser les expressions types suivantes : « Je vais prendre… » ; « Je voudrais… » ; « Apportez-nous… » ; ou tout simplement « Un café avec un verre d’eau, s’il-vous-plaît ! ». Votre ami veut lui aussi un café ? « Je prendrai la même chose. » ; « La même chose, merci ! » Votre ami ne veut rien boire ? « Rien pour moi, merci ! »

Si un autre serveur s’approche et vous demande « On s’occupe de vous ? », vous pouvez répondre « On a déjà pris ma commande, oui merci ! ».

Vous voulez prendre un café ? Vous avez le choix : un café noir ou expresso ; un café allongé, c’est-à-dire avec plus d’eau pour la même dose de café ; un café crème ou un noisette, c’est-à-dire avec une goutte de crème, ou un nuage de lait ; un café au lait ; un capuccino ; un café frappé, avec des glaçons.

Si vous souhaitez ajouter du lait, du sucre, de l’eau, n’hésitez pas à le demander au serveur : « Je pourrais avoir un sucre, s’il-vous-plaît ? » ; « Vous pourriez m’apporter un autre verre d’eau ? »

Bien entendu, vous pouvez aussi commander ou consommer d’autres boissons : un thé, une limonade, un sirop, une bière, ou tout autre type de boissons.

« Laisse, c’est pour moi ! »

Souvent le serveur apporte l’addition en même temps que la commande. Sinon, vous pouvez la demander : « L’addition, s’il-vous-plaît ! » ; « Ça fait combien, s’il-vous-plaît ? »

Au moment de payer l’addition, de régler l’addition, si vous décider d’inviter les gens qui vous accompagnent, dites : « Laissez, c’est pour moi ! » ; « Je vous l’offre ! » ; « Aujourd’hui, c’est moi qui régale. » ; « Je paye ma tournée. »

Si quelqu’un vous offre le café, remerciez-le : « Merci beaucoup ! Le prochain sera pour moi. »

Dans certains cafés, le patron accepte de faire crédit : il accepte qu’on ne paye pas le jour même. Alors on lui dit « Mettez ça sur mon ardoise ! » et on paye une prochaine fois.

« C’est un habitué ! »

Certaines personnes fréquentent régulièrement le même café : « Je suis un habitué ! Je viens dans ce café tous les jours. » D’un habitué qui reste longtemps au comptoir et qui boit de l’alcool, on dira « C’est un pilier de comptoir ». Il n’est pas rare qu’un pilier de comptoir ait une ardoise…

Certains patrons sont bavards et aiment bien discuter avec leur clientèle : « Je tiens ce café depuis 30 ans. Je passe plus de temps au café que chez moi. »

En français, il existe l’expression « Ce sont des discussions de café (du commerce) » qui signifie qu’on parle toujours des mêmes sujets, des idées du moment mais de manière superficielle et souvent pessimiste. Exactement le type de discussions qu’on entend au comptoir, n’est-ce pas ?

Pour finir, les grands amateurs de café doivent aussi connaître l’expression « C’est (un peu) fort de café ! » pour exprimer leur étonnement face à quelque chose à un comportement qu’ils jugent exagéré. Ainsi le jour où ils découvrent que le café où ils se rendent quotidiennement est fermé, ils pourront s’exclamer : « Ça, c’est un peu fort de café ! »